Paolo Gentiloni : La Tunisie post-révolution est d’une grande importance pour l’Italie et l’UE

En visite à Tunis, le Premier ministre italien Paolo Gentiloni a déclaré hier, samedi 25 novembre, que l’accord conclu depuis 2012 entre la Tunisie et l’Italie sur la migration « a bien tourné au cours de ces dernières semaines ».

A l’issue de sa rencontre au palais du gouvernement à la Kasbah avec son homologue tunisien, Youssef Chahed, Gentiloni a fait savoir que l’accord en question n’a pas donné ses fruits pendant l’été dernier, mais qu’aujourd’hui il fonctionne bien.

« Dotées de visions communes, la Tunisie et l’Italie œuvrent ensemble à lutter efficacement contre le terrorisme et la migration irrégulière », a-t-il souligné.  « La stabilité et la sécurité dans la région méditerranéenne et plus particulièrement en Libye est une préoccupation commune des deux pays ».

Le responsable italien a mis l’accent sur l’importance qu’attachent l’Italie et l’Union Européenne à la Tunisie post-révolution qui, selon lui, possède un grand potentiel économique. A ce propos, Gentiloni a souligné l’importance du projet de liaison électrique entre la Tunisie et l’Italie, qui, a-t-il dit, « figure au cœur des priorités de l’Union Européenne ».

Commentaires:

Commentez...