Issam Dardouri : « Noureddine Bhiri a autorisé un prédicateur takfiriste de visiter...

Issam Dardouri : « Noureddine Bhiri a autorisé un prédicateur takfiriste de visiter les prisons »

Par -
Issam Dardouri

Auditionné par la commission parlementaire d’enquête sur les filières terroristes, le président du comité directeur de l’organisation tunisienne de la sécurité et de la citoyenneté, Issam Dardouri, a déclaré avoir en sa possession des documents « attestant l’implication de parties officielles turques dans la falsification de passeports pour le retour en Tunisie des terroristes en provenance de Syrie où ils combattaient ».

Dardouri a indiqué hier, lundi 20 novembre, que « le rapport compte un document portant la signature de l’ancien ministre de la justice Noureddine Bhiri en date du 3 décembre 2012 portant un cachet secret et demandant d’autoriser un prédicateur takfiriste de visiter les prisons, ce qui a conduit à la radicalisation de détenus de droit commun ».

Il a ajouté que le cadre de la sécurité Hichem Meddeb avait porté plainte contre les agents de sécurité Abir Sehili, Wahid Toujani et Fethi Baldi, les accusant de le harceler et de tenter de le faire taire sur le dossier du terrorisme, après avoir transmis maintes pétitions à l’ancien ministre de l’intérieur Ali Laraidh sur ce sujet.

Des compagnies aériennes nationales impliquées

Toujours selon Dardouri, un terroriste de retour en Tunisie a reconnu qu’un avion privé a transporté 117 terroristes « pour venir en renfort des groupes embusqués au mont Chaambi. »

Le responsable a ajouté que durant 2012 et 2013, des vols réguliers ont été organisés à travers les compagnies Syphax Airlines, Tunisair et la compagnie aérienne turque vers la Turquie pour le transport de terroristes vers les zones de conflit.

A ce sujet Issam Dardouri a accusé des hommes de sécurité « impliqués dans l’établissement de passeports pour des terroristes sans les documents requis ».

A noter que la séance d’audition a vu le retrait des députés du bloc d’Ennahdha pour protester contre les accusations de Dardouri.

« Les allégations de Dardouri devant la commission émettent des accusations et des doutes sur l’action des appareils de sécurité et de l’armée », a déclaré Ameur Laaraydh, se demandant comment 117 terroristes peuvent entrer en Tunisie par avion sans connaissance des autorités officielles. Il a accusé Dardouri d’avoir des positions partisanes et de partialité.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo