Attentat-suicide au Nigeria : 50 morts

Attentat-suicide au Nigeria : 50 morts

Par -
Illustration | CP : AFP

Un kamikaze a tué 50 personnes, mardi 21 novembre 2017 dans une mosquée à Mubi, dans l’Etat d’Adamawa, dans le nord-est du Nigeria, a annoncé la police, attentat le plus meurtrier dans la région depuis près d’un an, rapporte l’Agence Reuters.

L’explosion s’est produite durant les prières du matin à la mosquée de Madina. Le kamikaze « s’est mêlé aux fidèles » pour entrer dans la mosquée et « a déclenché ses explosifs » durant les prières, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de l’Adamawa, Othman Abubakar.

L’attentat n’a pas été revendiqué mais porte la marque de Boko Haram, qui a pour habitude d’organiser des attentats dans des lieux fréquentés comme les mosquées et les marchés.

En décembre 2016, 56 personnes avaient été tuées et des dizaines blessées sur un marché dans le même Etat. Les kamikazes étaient deux écolières.

Depuis le début de son insurrection pour créer un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria en 2009, Boko Haram a fait plus de 20.000 morts et poussé au départ environ deux millions de personnes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo