Tunisie : Vers la mise en place d’une « police sociale »… ou d’une...

Tunisie : Vers la mise en place d’une « police sociale »… ou d’une « police des mœurs » ?

Par -

Le secrétaire général du syndicat des fonctionnaires de la police municipale, Mohamed Walhazi, a démenti ce mardi 14 novembre, le retour des étals anarchiques dans les rues de la capitale, soulignant que « toutes les unités sécuritaires luttent contre ce phénomène ». Invité sur Nessma Live,  il a ajouté que 120 opérations de saisie ont eu lieu samedi dernier.

Concernant la police municipale, Walhazi a dénoncé l’attitude envers les agents qui, selon lui, font face à de nombreux dangers. Une demande a été adressée au ministère de l’Intérieur pour leur octroyer le droit de porter une arme.

Police.. une nomenclature qui dérange

Faisant allusion à la police fiscale, Mohamed Walhazi a indiqué que la nomenclature de « police » ne devra pas être attribuée à n’importe quelle entité, mais uniquement aux unités sécuritaires.

Il a ajouté que selon les informations dont il dispose, une « police sociale » verra bientôt le jour.

Police sociale ou.. police des mœurs ?

Selon l’animateur de Nessma TV, Hassen Belwaer, qui a interviewé le responsable sécuritaire, il s’agit d’une « police des mœurs ».

On se demande bien que pourrait-être la tâche principale de cette nouvelle « unité ». Visera-t-elle les bagarres ou les baisers ?  Les individus qui insultent dans les rues ou les homosexuels ?

Il faut dire que, contrairement à la mise en place de la police environnementale, cette police sociale n’est vraiment pas indispensable. Il faudrait savoir comment nos responsables réfléchissent…

Espérons juste qu’elle ne sera pas la version tunisienne de la muttawa en Arabie Saoudite ou de la Police de la Vertu en Iran !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo