A Tunis, qui se souvient de l’église Saint-Joseph à la Petite Sicile...

A Tunis, qui se souvient de l’église Saint-Joseph à la Petite Sicile ?

Par -
Crédit photo : Hatem Bourial

Peu connue et relativement oubliée, l’église saint-Joseph se trouvait dans les environs du ministère de l’intérieur, dans l’actuelle rue Houcine Bouzaiane.

Désacralisée en 1964, elle abrite aujourd’hui les locaux du Centre culturel universitaire et, dans une partie de ses anciens locaux, un jardin d’enfants à la réputation demeurée intacte.

Fondée en 1913, cette église est dédiée à Saint-Joseph dont une représentation orne le fronton de la façade. Cette église aura le statut de paroisse en 1930 et sera longtemps considérée comme une annexe de la cathédrale.

Cette église a longtemps servi le quartier de la Petite Sicile. D’ailleurs, les terrains qui serviront à l’édifice ont été achetés aux Fasciotti qui possédaient l’essentiel des lots de ce quartier.

A l’origine, Saint-Joseph était une simple chapelle puis deviendra une église provisoire accueillant une grande statue de Saint-Joseph qui faisait la fierté des fidèles.

Crédit photo : Hatem Bourial

Plus tard, en 1941, cette église sera réaménagée de fond en comble par l’architecte Radicioni qui lui donna une allure futuriste et y aménagea trois niveaux qui comprenaient un presbytère.

En 1950, l’église aura son orgue et aussi deux grandes cloches et fut des plus actives jusqu’à la fin de l’année 1964. Parmi les responsables de cette paroisse, il convient de citer l’abbé Louis Mangani, décédé récemment à Tunis.

De nos jours, l’édifice garde fière allure et constitue un bel exemple d’architecture sacrée. Au-delà, cette église témoigne aussi du vécu du quartier de la Petite Sicile qui a longtemps abrité une forte communauté italienne.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo