Bombardé, agrandi, diversifié : La longue histoire du port de Sfax

Bombardé, agrandi, diversifié : La longue histoire du port de Sfax

Par -
Embarquement des huiles (CPA Ed. J. Mauras n°34 – Coll. Ch. Attard) | Crédit photo : René Leroux

Aménagé entre 1895 et 1897, le port de Sfax a connu un agrandissement important en 1925. Il subit ensuite plusieurs dommages pendant les bombardements de la Deuxième guerre mondiale, en 1943.

Le port sera ensuite profondément transformé entre 1944 et 1953 et deviendra à un moment de son histoire le premier port tunisien quant au tonnage des marchandises et au tirant d’eau qu’il offre.

L’inauguration du port le 25 avril 1897 (Gravure sur bois – Coll. Ch. Attard) | Crédit photo : René Leroux
Un simple appontement en 1881. D’après les croquis des correspondants du journal (« L’illustration » – « L’illustration » n°2007 du 6 août 1881) | Crédit photo : René Leroux

Avec son bassin principal, ses nouvelles darses et son bassin des voiliers, le port de Sfax a toujours belle allure même si la pollution l’a fortement atteint lors des années antérieures.

De ce port, on chargeait depuis longtemps aussi bien l’huile et les céréales que les hydrocarbures ou les phosphates. Ce qui souligne la vaste activité de ce port qui est doublé d’un port de pêche des plus actifs dans lequel on trouve des barques de toutes tailles.

Vue générale sur le port (CPA ND n°03 – Coll. Ch. Attard) | Crédit photo : René Leroux

Longtemps, ce port de Sfax était celui de la pêche aux éponges et au poulpe. En ce sens, une communauté grecque était alors très active dans ce dernier domaine alors que les chroniques du passé nous apprennent que certains Maltais de Sfax s’étaient enrichis grâce au trafic d’armes.

C’est à l’époque où ce port a été agrandi, en 1952, que les plages de Sfax ont été créées artificiellement et équipées par les services municipaux. Polluées, elles ont été ensuite fermées depuis des décennies et on est en train de déployer un plan de remise en valeur de ces espaces.

Vue générale sur le port (CPA ND n°06 – Coll. Ch. Attard) | Crédit photo : René Leroux

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

video