Slim Riahi confirme sa démission de la présidence du Club Africain

Slim Riahi, a confirmé sur sa page Facebook, qu’il quittera officiellement la présidence du Club Africain, et qu’il ne se présentera pas pour un nouveau mandat.

Rappelons que le comité directeur du Club Africain a annoncé, dans un communiqué rendu public samedi 28 octobre,  qu’il ne pas se présentera pas aux élections.

A l’issue d’une réunion, le comité a également annoncé la tenue d’une assemblée élective, le 12 novembre. Me Sami Mohsni, Toumi Ben Farhat et Moez Trikia seront chargés de l’organisation de ces élections.

le président clubiste Slim Riahi aurait-il décidé, cette fois, de jeter « véritablement » l’éponge après 5 années de présidence ?

Personne ne s’y attendait, pas même l’opposant le plus féroce à Slim Riahi ! Et pourtant les difficultés sur le double plan sportif et financier en ce début de saison auraient fait finalement plier Slim Riahi.

Fait marquant de ce samedi 28 octobre l’annonce du Bureau directeur actuel présidé par Slim Riahi, indiquant clairement qu’il ne se présentera pas aux élections.

Une convocation à la tenue d’une assemblée générale élective a donc été rendue publique et elle aura lieu le dimanche 12 novembre prochain à partir de 10h00 dans un hôtel à Gammarth. Les candidats désireux de se présenter à la présidence devront déposer leur candidature entre le 3 octobre et le 9 novembre.

Toutefois, les Clubistes ne sont pas encore sûrs que des candidats se manifestent. Le passé récent a montré qu’à chaque fois, ils se défilaient ou se désistaient.

Lors de la dernière assemblée générale, Slim Riahi avait annoncé un déficit de l’ordre de 80 millions de dinars, ce qui avait provoqué l’arrêt des travaux de l’AG. Le rapport financier n’avait pas été approuvé par les adhérents, même si aucun candidat ne s’était présenté face à Slim Riahi.

On attendra de connaître la suite des événements pour voir si des personnalités décident cette fois ci, de se présenter pour présider le club de Bab Jedid.

Slim Riahi sait que de ce côté, les absents seront plus nombreux que les présents ! Les éventuels candidats vont sûrement dénoncer un timing trop serré pour se préparer à une élection, préparer leur liste, leur projet, etc… Faire tout cela en une dizaine de jours, c’est quasiment du domaine de l’impossible !

Commentaires:

Commentez...