« Baiser interdit » : Des couples s’embrassent devant l’ambassade de Tunisie à Paris

En signe de protestation contre l’incarcération d’un couple à cause d’un baiser à Tunis, plusieurs personnes se sont réunies hier, jeudi 19 octobre, devant l’ambassade de Tunisie en France.

Des couples ont décidé de s’embrasser devant l’ambassade, à Paris, afin de dire non, à leur façon, à ce qu’ils ont considéré comme une injustice envers le Franco-algérien et la Tunisienne emprisonnés pour un « simple baiser ».

Jugé le 4 octobre par le tribunal cantonal de Carthage, Nessim avait été mis en examen entre autres pour « acte sexuel ». Il a finalement écopé de quatre mois et demi de prison ferme pour « atteinte à la pudeur », « refus d’obtempérer », « outrage à un fonctionnaire public » et « atteinte aux bonnes mœurs ».

Son amie tunisienne a quand à elle écopé de trois mois fermes pour « atteinte à la pudeur », « refus d’obtempérer » et « état d’ébriété sur la voie publique ».

De nombreux Tunisiens se sont insurgés sur les réseaux sociaux du traitement de la justice et de la police. De quoi encourager Ouassila à lancer une pétition pour appeler l’ambassadeur de France en Tunisie à intervenir dans l’affaire de son frère. La mère du jeune homme, Leila Haouala, est actuellement en Tunisie.

Rappelons que, concernant le refus d’obtempérer à un ordre, l’outrage à un fonctionnaire public et l’atteinte aux bonnes mœurs, la justice a décidé de réduire la peine de l’homme à 4 mois et de la Tunisienne à 2 mois de prison.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...