En attendant les élections locales… Goût et gestion douteux à Menzel Bouzelfa

Tribune | Par Kh. Mrabet – Habitant de Menzel Bouzelfa

Depuis quelques semaines les automobilistes qui passent par l’entrée principale de la ville de Menzel Bouzelfa sont obligés de subir l’agression esthétique d’un monument kitch d’un style douteux (voir photo).

Ce monument, ayant coûté aux contribuables des dizaines de milliers de dinars, laisse pantois quand on connait les nombreuses difficultés rencontrées par les habitants de cette ville.

En voici quelques exemples :

– des trottoirs impraticables surtout aux environs des principales écoles où les écoliers risquent chaque jour leur vie,

– plusieurs salles de classe du lycée secondaire ont été récemment fermées par le ministère de l’Education pour cause d’insalubrité. Plusieurs plafonds ayant commencé à s’effondrer. Les cours y seront perturbés pour une durée non-déterminée… Pas de moyens financiers en vue pour réparer ces salles. Tous les toits sont à reconstruire.

– Un grand nombre de rues très passantes sont truffées de nids de poule,

– des embouteillages monstres bloquent chaque jeudi (jour du souk hebdomadaire) les nombreux automobilistes qui ont le malheur de passer par cette ville manquant d’aménagement territorial approprié.

Avec tous ces manquements, on trouve les moyens de construire ce chef d’œuvre de rondpoint ressemblant plutôt à une navette extraterrestre sortie d’un série Z.

Pourquoi ne pas tenir compte de notre style esthétique arabo-berbère épuré, harmonieux et tellement beau. Les villes voisines, Soliman et Beni Khalled par exemple, ont planté dans leurs principaux rondpoints quelques oliviers, un drapeau national et une pelouse bien entretenue. La simplicité et l’esthétique y sont assurées sobrement.

Espérons que les prochaines élections locales et les futurs modes de gouvernance régionale mettront fin à de tels gâchis.

Commentaires:

Commentez...