Laarayedh, Jebali et Essid invités à Harvard, les Tuniso-américains se déchaînent !

Trois anciens Chefs du gouvernement post-révolution seront invités à La Conférence arabe tenue par la prestigieuse université de Harvard.

Il s’agit de Hamadi Jebali, Ali Laarayedh et Habib Essid qui prendront part du 9 au 12 novembre à cet événement.

« Le thème de notre conférence de 2017 sera Arab Visionaries: Claiming Tomorrow. Notre objectif avec ce thème est de lutter contre l’imagination discriminatoire et réductrice qui entoure le monde arabe et qui la réduit à une géographie de violence et d’échec.

Nous croyons qu’il est de notre responsabilité de promouvoir une vision tournée vers l’avenir et qu’il est impératif de chercher des moyens novateurs pour combler efficacement les écarts politiques, économiques et sociaux qui divisent la région depuis trop longtemps.

La version 2017 de la Conférence arabe à Harvard visera à promouvoir l’unité entre les communautés arabes et mondiales et à mettre en valeur les hommes et les femmes inspirants qui œuvrent à cette fin.

A travers ceci, la Conférence arabe à Harvard mettra en valeur simultanément l’ingéniosité, l’engagement et la résilience du peuple arabe. », a annoncé l’Arab Conference at Harvard (ACH).

La publication de cette conférence réunissant trois anciens responsables tunisiens a suscité beaucoup de réactions négatives sur le réseau social Facebook. Les commentaires sur le post publié par la page de l’ACH, notamment ceux des Tunisiens, étudiants et professionnels, résidant aux Etats-Unis, ont critiqué le choix de ces trois individus.

« En tant que Tunisio-américaine et ancienne étudiante de l’université, je suis gênée par ces choix. Je ne sais pas quel genre de débat a été envisagé et comment Harvard pourrait atteindre ce niveau d’incompétence et de médiocrité », indique un commentaire.  « Boycott Boycott…

Quelle insulte aux Tunisiens ! Ces hommes et bien d’autres ont mis la Tunisie dans une situation de « saignement » systématique, ils ont pillé ce qui restait dans le pays suite à la chute du régime de Ben Ali … La seule vision qu’ils pourraient avoir est leur enrichissement personnel », peut-on lire dans un autre commentaire.

Face à des dizaines de commentaires négatifs, l’ACH a répondu via un commentaire : »Merci à tous pour vos commentaires et pour le débat animé. En tant qu’organisateurs de la conférence, nous encourageons un débat ouvert avec trois représentants précédents du peuple tunisien. Nous encourageons ceux qui sont d’accord et en désaccord avec les intervenants à venir exprimer leurs opinions ».

Commentaires:

Commentez...