Tunisie : L’huile et les dattes en abondance… Difficultés au niveau de...

Tunisie : L’huile et les dattes en abondance… Difficultés au niveau de la production de légumes

Par -
Samir Taieb, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche | CP : Archives Webdo

« Globalement, la saison agricole est bonne cette année, en dépit des difficultés auxquelles le secteur est confronté, dont un déficit dans les barrages de plus de 400 millions de mètres cubes (m3)« .

C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb, ce mardi 10 octobre, en marge d’une conférence périodique des commissaires régionaux au développement agricole.

Une saison oléicole probante
et une récolte record de dattes

Selon l’Agence TAP, Samir Taieb a précisé que le ministère prévoit une bonne récolte d’olives ainsi qu’une saison oléicole probante, outre une récolte record de dattes avec une évolution prévue de 26,3% par rapport à la saison précédente.

Rappelons que le ministre avait annoncé, le 5 septembre dernier que le prix de l’huile d’olive sera revu à la baisse par rapport au prix de l’année précédente dans la mesure où cette année la quantité de la production oléicole sera meilleure que celle de l’année dernière.

Selon les premières estimations, la production de cette année connaîtrait une hausse de 20% par rapport à l’année dernière et la Tunisie occuperait toujours la deuxième place mondiale au niveau de la production d’olives et d’huile d’olives.

D’autre part, la récolte des dattes pour la saison 2017-2018 sera « une récolte record », la production devant augmenter de 26,3% en comparaison avec la saison écoulée pour s’élever à 305.251 tonnes contre 241.666 tonnes au cours de la saison 2016-2017, avait annoncé le 4 octobre Samir Taieb.

Difficultés au niveau de la production des légumes

Le ministre a, cependant, admis que des difficultés existent au niveau de la production des légumes à cause du déficit hydrique enregistré, précisant à cet égard, que le ministère a demandé aux agriculteurs de réduire la production de tomates car la problématique n’est pas liée à une abondance de production mais plutôt à une hausse des prix, ce qui est normal puisque la demande sur ces deux produits (tomates et piments) se poursuit tout au long de l’année.

S’agissant de l’eau potable, le ministre a relevé que cette saison estivale a été meilleure que la précédente, en dépit des difficultés revenant soit au ministère ou aux citoyens qui ont bloqué certains projets.

Rationalisation de la consommation des ressources en eau

Les principaux axes de la stratégie actuellement en cours d’élaboration par le ministère dans ce domaine (eau) concerne la rationalisation de la consommation des ressources en eau conventionnelles et le renforcement des nouvelles ressources non conventionnelles, a-t-il fait remarquer.

L’année 2018 enregistrera le lancement des programmes de dessalement des eaux de la mer, dont la station de Djerba qui entrera en exploitation cette année-là, outre les stations de Sfax, Zarrat et Sousse. Il a affirmé que le ministère prépare une stratégie nationale d’exploitation des ressources en eaux non conventionnelles (eaux usées).

Dépassements dans le secteur de la pêche

Taieb a évoqué les dépassements enregistrés dans le secteur de la pêche, notamment les intrus au secteur qui spolient la richesse nationale, soulignant que le ministère œuvre en coopération avec les ministères de l’Intérieur et de la Défense pour lutter contre les pratiques de ces personnes, tout en organisant leur intégration dans la filière de la pêche, si elles respectent la loi.

Le ministère, a-t-il conclu, dispose d’un important projet pour équiper les embarcations de terminaux sauf que son application tarde, du fait que les marins-pêcheurs refusent le contrôle.

Lire aussi :

 

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo