Oueslati, Boularès, Besbès : Les premiers gardiens du handball tunisien

Oueslati, Boularès, Besbès : Les premiers gardiens du handball tunisien

Par -
L’Equipe Nationale de handball aux JO de 1972

Le handball en Tunisie est une discipline sportive qui a fait son apparition peu après l’indépendance. Plusieurs clubs ont donné à ce sport ses lettres de noblesse, au point où il a fini par valoir à la Tunisie de grandes satisfactions.

De cette première génération de handballeurs, il reste l’écho des formations de Al Mansoura, du Club Africain et de l’Espérance mais aussi de nombreuses équipes comme Al Hilal, la Zitouna, l’ASPTT ou le Stade Nabeulien qui ont accompagné les premiers pas du hand.

On jouait alors sur des terrains de terre battue et dans tout le pays, il n’existait qu’une poignée de salles couvertes, essentiellement à Tunis.

De nos jours, le hand a fait d’immenses progrès et il est temps de commencer à réunir la mémoire de ce sport. A ce titre, certains gardiens de but des années 1960-1970 ont laissé une mémoire de sportifs exemplaires, à l’image de Boularès, Oueslati, Besbès, El Ouaer et Ben Aissa.

Parmi les grands de l’époque, ces gardiens virevoltants faisaient la loi devant leurs cages. Au point où, pour l’anecdote, on assista à un mémorable 3 à 3 pour une partie de hand entre le Club Africain et le Stade Nabeulien, à la fin des années soixante.

Toujours pour l’anecdote, le journaliste Mohamed Boughnim et l’entraîneur de foot Mokhtar Tlili auraient aussi compté parmi ces gardiens de la première heure.

Nous y reviendrons.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo