Décès de Slim Chaker : Retour sur le parcours politique du défunt

Slim Chaker au marathon de Nabeul | photo issue des réseaux sociaux

La ministre de la Santé Slim Chaker est décédé ce dimanche 8 octobre 2017, à la suite d’un malaise cardiaque, alors qu’il participait à un marathon, organisé par l’association Nourane pour la prévention du cancer, à Nabeul.

En effet, participant à ce marathon, le ministre de la Santé a été victime d’un malaise cardiaque aiguë, il a été transféré à l’hôpital de Grombalia, puis à l’hôpital militaire de Tunis avant de succomber.

Nommé ministre de la Santé publique à l’issu du dernier remaniement ministériel, Slim Chaker est Né le 24 août 1961 (56 ans) à Sfax.

En 1979, il obtient son baccalauréat au lycée Sadiki, et a suivi trois années de licence en mathématiques à l’Ecole normale supérieure de Tunis, il a également étudié à Paris à l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique) où il devient ingénieur statistique en 2006. Il obtient, aussi, un MBA en 2008 au sein de la Mediterranean School of Business à Tunis.

Slim Chaker, leader au sein du parti au pouvoir Nidaa Tounes, occupait le poste de conseiller à la présidence de la République chargé des affaires politiques avant sa nomination en tant que ministre de la santé.

Il avait occupé les postes de ministres de l’Economie et des Finances ainsi que celui du Commerce et de l’Artisanat aux gouvernements de Habib Essid.

En 1986 il intègre le ministère du Plan, il a travaillé également dans le secteur bancaire, en sa qualité de directeur adjoint de la Banque tuniso-qatarie d’investissement (1991-1992), directeur des études au Centre technique du textile (1992-1998), ou encore directeur coordonnateur du Fonds d’accès aux marchés extérieurs (1998-2008).

Après la révolution du 14 Janvier 2011, il a été nommé secrétaire d’Etat chargé du Tourisme, au gouvernement de Mohamed Ghannouchi puis celui de Béji Caïd Essebsi.

Le 1er juillet 2011, il est nommé ministre de la Jeunesse et des Sports, avant de quitter le gouvernement et de rejoindre à Nidaa Tounes.

Commentaires:

Commentez...