Tunisie : 27.000 personnes dont 22.000 recherchées, interpellées en 2017

Les forces de sécurité restent sur le qui-vive | Crédit photo : altahrironline

Au cours des huit premiers mois de 2017, les interventions des forces de sécurité, lors d’agressions à main armée, ont été toutes effectuées avec succès, a annoncé, ce vendredi 6 octobre 2017, le porte-parole de la direction générale de la sûreté nationale, Walid Hakima.

Lors d’une conférence de presse, organisée par le ministère de l’Intérieur, Walid Hakima a ajouté que la direction de la sûreté nationale a, au cours des trois derniers mois, organisé 526 campagnes de sécurité aux alentours des agences bancaires et dans les moyens de transport public.

27.000 personnes dont 22.000 recherchées interpellées

Selon Hakima, 27.000 personnes, dont 22.000 recherchées, ont également été interpellées. Il a ajouté que les campagnes dans les moyens de transport se sont soldées par l’arrestation de 2244 personnes recherchées et la saisie de 1900 motocycles. D’autres campagnes effectuées à proximité des établissements éducatifs ont permis d’interpeller 537 recherchés, de saisir 485 motocycles et 5 voitures et de dresser 400 PV de circulation.

Walid Hakima a affirmé que la direction générale de la sûreté nationale poursuivra ces campagnes, relevant que “la guerre est non seulement contre le terrorisme mais, aussi, contre les comportements criminels dans l’espace public”.

44 décès par noyade en été

De son côté, le Colonel-major Mongi Kadri, porte-parole de l’Office national de la protection civile, a indiqué que les unités de la protection civile ont enregistré le décès par noyade de 44 personnes durant la saison estivale.

Il a expliqué que les agents de la protection civile se sont mobilisés, de fin mai à mi-septembre, pour protéger les forêts et les fermes agricoles contre les incendies, soulignant que 92 incendies ont été enregistrés du 29 juillet au 10 août 2017.

828 affaires de terrorisme

Quant à Yasser Mosbah porte-parole du département, il a indiqué que les unités sécuritaires ont enregistré 828 affaires terroristes concernant notamment des réseaux d’envoi des jeunes aux zones de conflit, ajoutant que 831 terroristes ont été renvoyés devant la justice, rapporte l’agence TAP.

Commentaires:

Commentez...