Saveurs d’automne : Nizar, pommettes et azeroles

Saveurs d’automne : Nizar, pommettes et azeroles

Par -
Crédit photo : Hatem Bourial

Les rues de nos villes sont pleines de ces marchands de fruits d’automne qui viennent tout droit de nos terroirs. A l’image de Nizar, ils sont nombreux à sillonner les rues ou à s’installer aux confluences des grandes artères pour écouler leurs produits.

Reconnaissables entre tous, les « zaarour » et « anneb » sont ainsi à l’honneur! Azeroles et fruits du jujubier se négocient un peu partout et s’envolent très vite car les passants en sont friands.

Crédit photo : Hatem Bourial

Le jeune Nizar est venu de Béja avec sa précieuse cargaison et a commencé à l’écouler dès les premières heures matinales.

A l’entrée de l’avenue de la Liberté, sans tambours ni trompettes, il est là qui vend ses fruits aux saveurs automnales et maintient une longue tradition.

En effet, l’arrivée de ces ambulants est scrutée par les gourmets qui savent qu’ils arrivent lorsque les figues se font rares et qu’apparaissent les premières grenades.

Pour quelques jours voire quelques semaines, Nizar sera fidèle à son poste et répondra à l’appel des « zaarour » et « anneb ».

Puis, tout aussi subrepticement, la saison s’achèvera et peu à peu, les agrumes régneront sur nos marchés.

HB

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo