Sur la route de Zaghouan, à la rencontre de l’aqueduc romain

Sur la route de Zaghouan, à la rencontre de l’aqueduc romain

Par -
L’queduc de Zaghouan ou Zica de Zaghouan est long de plus de 130 kilomètres | Crédit photo : culture maghrébine.clictopic

L’aqueduc romain, celui qui amenait l’eau de Zaghouan à Carthage, reste un ouvrage impressionnant. Construit sous le règne de l’empereur Hadrien, entre 120 et 131, cet aqueduc a connu de nombreuses péripéties.

Démoli par les Vandales en 409, il a été reconstruit par Bélisaire en 534. L’ouvrage a de nouveau été coupé lors du siège de Carthage par les Arabes en 698. Il sera ensuite restauré par les Fatimides au dixième siècle puis agrandi et consolidé par les Hafsides qui construisirent des dérivations au treizième siècle.

Crédit photo : structurae.info

On peut encore admirer les hautes colonnes de ce chef d’œuvre architectural au niveau du Bardo à Tunis mais aussi dans la région de Mohammedia et Oudna, en allant vers Zaghouan où se trouve la source de cet aqueduc millénaire.

C’est près de Mohammedia que l’édifice est le plus spectaculaire, avec de hautes piles réunies par des arcs. Lorsqu’il franchit oued Meliane, l’aqueduc atteint plus de vingt mètres de hauteur.

En l’observant de près, on peut remarquer que les modes de construction de l’aqueduc sont très variables. Certaines sont en briques, d’autres en pisé ou en blocage. Ces variations renseignent sur les nombreuses restaurations de cet édifice qui aboutit aux citernes de la Malga à Carthage et demeure l’un des joyaux de l’antiquité en Tunisie.

Crédit photo : letemps.ch

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo