Des manifestants contre le projet de loi de réconciliation agressés devant l’ARP

Des manifestants contre le projet de loi de réconciliation agressés devant l’ARP

Par -

Une manifestation a eu lieu ce mercredi, devant le siège de l’ARP, suite à un appel lancé par le Collectif « Manich Msameh », pour réclamer le retrait immédiat du projet de loi sur la réconciliation administrative.

Selon le porte-parole du collectif, Charfeddine Kellil, il s’agit du deuxième mouvement de protestation en moins de 24 heures, indiquant que la coalition au pouvoir est « déterminée à faire passer le projet de loi coûte que coûte ».

« L’ARP entame aujourd’hui l’examen dudit projet de loi alors que le Conseil supérieur de la magistrature n’a pas encore donné son avis consultatif, jugé jusque-là nécessaire “, a-t-il déploré dans une déclaration accordée à l’agence TAP. « Nos revendications demeurent inchangées depuis deux ans : le retrait immédiat et sans condition du projet de loi sur la réconciliation.

Ce projet de loi est selon lui non seulement contraire aux dispositions de la Constitution et de la loi sur la justice transitionnelle mais également il fait l’objet d’un profond désaccord entre les Tunisiens.

A noter que le député du Front populaire Ahmed Seddik a dénoncé l’agression des protestataires par les forces de l’ordre, devant l’ARP.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo