Kebili : Une centrale solaire d’une capacité de 4,5 GW pour exporter...

Kebili : Une centrale solaire d’une capacité de 4,5 GW pour exporter de l’énergie vers l’Europe

Par -
Crédit photo : Plumes Economiques

Une délégation britannique a visité ce mercredi 13 septembre 2017 le projet de TuNur, dans le gouvernorat de Kébili.

Le projet de centrale solaire d’une capacité de 4,5 gigawatts (GW) s’étendra sur une superficie de 25.000 hectares. Les analyses du sol et l’étude de l’endroit commencent à partir de demain jeudi à Rjim Maatoug. Le projet doit générer 20.000 postes d’emploi sur trois étapes comme déjà annoncé au mois d’août.

Le projet permettra d’alimenter, une fois pleinement opérationnel, plus de 5 millions de foyers, ou 7 millions de véhicules électriques à travers l’Europe, et deviendra ainsi l’un des plus vastes sites de ce type à l’échelle mondiale.

Dans son dossier, TuNur expose son projet d’exporter l’énergie générée par le parc en Europe via des câbles sous-marins. L’entreprise espère développer le site de manière progressive à Rjim Maatoug qui bénéficie d’un ensoleillement deux fois supérieur à celui de l’Europe centrale, selon Oxford Business Group.

La première tranche de l’usine, dont la construction est chiffrée à 1,6 milliard d’euros, devrait générer 250 mégawatts (MW) d’électricité ; d’après les premières estimations, elle pourrait être opérationnelle dès 2020.

L’électricité produite par le parc alimentera Malte, l’Italie et la France, avant d’être redistribuée à travers le réseau européen intégré. Le projet prévoit l’installation d’un câble sous-marin reliant le réseau tunisien à Malte, d’ores et déjà relié à l’Europe. Deux autres câbles reliant la Tunisie à la France et l’Italie pourraient également être envisagés.

Bien qu’elle cible le marché européen, la proposition de TuNur a pour toile de fond des initiatives mises en place en Tunisie visant à accroître les capacités afin de répondre à la hausse de la demande locale.

L’électricité générée dans le cadre de ces projets qui, d’après le ministère, concerneront à la fois des sites de production commerciaux et des sites de petite envergure, sera ensuite vendue à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), dans le cadre d’accords de contrats d’achat à long terme.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo