Il y a 40 ans, la dernière exécution d’un prisonnier en France,...

Il y a 40 ans, la dernière exécution d’un prisonnier en France, il était Tunisien

Par -
Le prisonnier Hamida Djandoubi | CP : AFP/Archives/GERARD FOUET

Le 10 septembre 1977, le Tunisien Hamida Djandoubi est guillotiné à Marseille, marquant la fin d’une histoire en France. A 27 ans, il est le dernier prisonnier de France à être exécuté.

En effet, des médias français sont revenus sur cette époque pour rappeler un moment historique de la République Française.

Monique Mabelly, la doyenne des juges d’instruction de la ville qui a été désignée pour faire partie des témoins de la scène, décrit la scène comme suit : « J’entends un bruit sourd. Je me retourne, du sang, beaucoup de sang, du sang très rouge -, le corps a basculé dans le panier. Il est jeune. Les cheveux très noirs, bien coiffés. Le visage est assez beau, des traits réguliers, mais le teint livide et des cernes sous les yeux. Il n’a rien d’un débile, ni d’une brute. »

Selon l’historien Jean-Yves Le Naour, qui a dressé son portrait, « cet aîné d’une famille de huit enfants subit les coups et les brimades de sa mère à Tunis durant toute son enfance », rapporte actu.fr.

Notons que le jeune tunisien de 27 ans avait été reconnu coupable d’avoir torturé et tué son ex-compagne devant deux autres femmes.

C’est par la loi du 9 octobre 1981, que la peine de mort sera abolie en France. En février 2007, le président de la République Jacques Chirac fait inscrire dans la Constitution française que « nul ne peut être condamné à la peine de mort ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo