Affaire Marina Gammarth : La Société Immobilière et Touristique Marina Gammarth précise…

« Suite à la diffusion d’une lettre ouverte émanant de prétendus copropriétaires de la Marina de Gammarth, adressée au chef du gouvernement Youssef Chahed, la Société Immobilière et Touristique Marina Gammarth, tient à apporter les précisions suivantes afin d’éclairer l’opinion publique.

– Les accusations dénuées de tout fondement émanent d’une personne copropriétaire d’un bien dans le complexe Marina Gammarth, qui se fait passer pour un collectif des copropriétaires sans avoir ni la qualité, ni la représentativité. Ce qui explique que l’identité des prétendus autres copropriétaires composant ce « soit disant » collectif n’a pas été mentionnée.

– Le concerné a prétendu que la société est « parti monnayer » la gestion du port de plaisance Marina Gammarth, pour obtenir le monopole de cette gestion. Or, s’il avait pris la peine de vérifier le Code des Ports maritimes en vigueur, il se serait rendu compte que l’usage en la matière veut que le Promoteur, qui édifie un port de plaisance, est tenu de le céder à titre gracieux à l’Etat (qui est l’unique entité habilitée à posséder les ports) et d’obtenir en contrepartie, la concession pendant une période de 30 ans.
Comme son nom l’indique, le Règlement de la copropriété ne régit que la copropriété. Le port étant la propriété de l’Etat, celui-ci n’est donc pas concerné.

– Le concerné prétend également que la société Immobilière et Touristique Marina Gammarth est juridiquement défaillante et que des suspicions de corruption pèsent sur ce projet.
Ces allégations sont dénuées de tout fondement. Cependant, Il est clair qu’aujourd’hui en Tunisie, le moyen le plus efficace afin de bénéficier des projecteurs des médias et d’attirer l’attention de l’opinion publique, consiste à attaquer certains projets d’intérêt national, ainsi que leurs promoteurs tout en mettant en doute leurs intentions.

-La société Immobilière et Touristique Marina Gammarth reconnaît qu’au niveau de la livraison des contrats de vente, elle accuse un retard.
Ce retard a été accentué, toutefois, par cette campagne médiatique malintentionnée véhiculée par cette personne, ainsi que ses avocats depuis plusieurs mois. Laquelle campagne a rendu l’Administration réticente pour la délivrance des autorisations requises. Ce qui nous oblige à affirmer qu’actuellement l’obtention du Procès Verbal de récolement relèverait du miracle en l’état actuel des choses.

-Cette personne s’étonne, encore une fois, que malgré le tapage médiatique et les plaintes en justice, certains ministères liés à ce projet prorogent la concession accordée au préalable à la Société. Mais au lieu de prodiguer ces accusations malintentionnées, peut-être faudrait-il, qu’un jour, cette personne reconnaisse son tort et respecte les dispositions des lois et codes d’investissements en vigueur dans ce pays. En espérant que le fait qu’elle soit non résidente en Tunisie n’en soit pas la cause.

-La Société Immobilière et Touristique Marina Gammarth regrette et déplore encore une fois qu’un copropriétaire avec qui, elle a un différend au sujet d’une extension illégale et non conforme au règlement de copropriété de son bien, fasse tout ce tapage médiatique nuisible et bloque l’avancement administratif du projet, tout en lésant les autres copropriétaires pour l’obtention de leurs contrats de vente. Et cela dans l’unique but de mettre la pression sur le promoteur du projet et de le faire céder par tous les moyens pour éviter la destruction de ladite extension. »

La Société Immobilière et Touristique Marina Gammarth

Lire aussi :

Commentaires: