Les djihadistes tunisiennes, premier « bataillon » de femmes en Syrie

Le Firil Center for studies, un centre d’étude basé à Berlin a réalisé une enquête sur les djihadistes qui combattent en Syrie et le développement des filières djihadistes.

D’après cette étude, le nombre de djihadistes étrangers, hommes et femmes, qui ont combattu l’armée syrienne entre avril 2011 et fin 2015 est de 360.000. Le nombre indique tous ceux qui ont participé directement aux combats, en prenant des armes, ou indirectement, en fournissant un soutien militaire et logistique, en plus des médecins, des infirmières, etc.

95.000 personnes ont été tuées et 120.000 personnes sont repartis vers leur pays d’origine ou dans d’autres pays alors que 24.000 sont portées disparues.

Ces combattants provenaient de 93 nationalités et de tous les continents, y compris l’Océanie. Ils venaient également de tous les pays arabes sans exception.

Le nombre de combattants européens et américains est de 21.500, dont 8500 sont revenus dans leur pays.

4200 Tunisiens tués et 1260 portés disparus

Les terroristes saoudiens sont les plus nombreux (27.600), suivis par les turcs (26.400), puis les tchétchènes (23.200); quant aux djihadistes tunisiens ils se situent en 6ème position, derrière les Palestiniens (5ème) en termes de nombre.

En effet, la Tunisie a exporté, selon cette étude, 10.500 djihadistes dont 4200 sont morts et 1260 portés disparus.

La Tunisie est la première en ce qui concerne le nombre de femmes djihadistes, 180 dont des adolescentes qui ont été identifiées comme participant aux combats. Au total, 45 ont été tuées.

Commentaires: