Chawki Tabib propose de récompenser les dénonciateurs de corruption

Le président de l’instance nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) Chaouki Tabib a déclaré hier mercredi 23 août 2017, que près de 40 dénonciateurs de cas de corruption n’ont eu aucune réponse de la part des ministres et des responsables, malgré les correspondances de l’INLUCC.

Dans ce sens, Chaouki Tabib a appelé à l’élaboration de textes juridiques qui permettront de protéger et récompenser les dénonciateurs de la corruption.

Rappelons qu’en février 2017, l’Assemblée des représentants du peuple avait adopté l’article 23 de la version amendée du projet de loi relatif à la dénonciation de la corruption et à la protection des dénonciateurs.

L’article 23 donne des garanties de protection des dénonciateurs de corruption en coordination avec les autorités.

Commentaires: