Le mariage d’une Tunisienne à un non-musulman est une liberté personnelle, selon Mourou

Réagissant aux propositions du président de la République concernant le mariage d’une tunisienne à un non-musulman, le leader au sein d’Ennahdha et vice-président de l’ARP Abdelfattah Mourou a estimé qu’il s’agit bien d’un choix et d’une liberté personnels.

En effet, s’exprimant ce mardi 15 août 2017 sur les ondes de Mosaïque FM, Mourou a estimé qu’à cet égard, la femme a le choix de dépasser le texte religieux ou de le suivre.

« Ceci relève de l’article 6 de la constitution tunisienne qui assure la liberté de conscience et de croyance, et le libre exercice des cultes », a-t-il lancé.

Commentaires: