Egalité dans l’héritage : Al-Azhar répond à Beji Caid Essebsi

Abbas Chouman, vice-grand imam d’Al-Azhar est revenu hier lundi 14 aout sur le dernier discours de Beji Caid Essbsi dans lequel il a appelé à une égalité dans l’héritage entre homme et femme.

Chouman a estimé qu’un appel à une égalité dans l’héritage entre les deux sexes s’oppose avec les doctrines de la Chariaa.

La répartition de l’héritage entre les héritiers est organisée conformément à des versets du coran bien clairs qui ne suscitent pas l’interprétation, a-t-il dit, dans une déclaration médiatique rapportée par plusieurs agences de presse dont RT.

Abbas Chouman s’est opposé aussi à la proposition de Caid Essebsi relative l’abolition de l’interdiction de mariage entre une Tunisienne et un non musulman. Il a dans ce sens expliqué qu’un non musulman ne tolérera pas les pratiques religieuses de son épouse de confession musulmane, ce qui provoquera des problèmes de couple.

Rappelons-le, le 13 août, journée de la femme en Tunisie, le chef de l’État, Béji Caïd Essebsi, a annoncé la création d’une commission chargée d’élaborer un nouveau code des libertés individuelles et de l’égalité, ainsi que l’abrogation de la circulaire 73 qui porte sur le mariage d’une tunisienne avec un non musulman.

Commentaires: