« B’sissa » bien frappée et express serré

« B’sissa » bien frappée et express serré

Par -

 


On connaissait les vendeurs ambulants de breuvages frais à base de fenugrec, ou « helba », dont les vertus sanitaires (et les odeurs) sont innombrables.

Maintenant, ce sont les cafetiers qui se mettent à creuser le filon, non pas en proposant du fenugrec, rebutant pour ceux qui ne badinent pas avec leur odeur, mais de la « b’sissa » bien frappée.

Le verre à 700 millimes, soit le prix d’un express serré. Cela risque de faire école, comme pour le mlaoui ou le fameux chapati, qui en leur temps n’ont fait qu’une bouchée des traditionnels casse-croûtes thon-kaftagi.

A.B

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo