Interdit de lire si vous êtes un homme et si vous n’êtes pas obèse !

Les Interdits d’accès

– Interdit à vous de lire ce contenu si vous êtes un homme

– Interdit de lire pour vous madame si vous avez un indice de masse corporel qui ne dépasse pas ou qui n’est pas égale à 25Kg.m2

– Interdit à vous de lire ce contenu si vous n’êtes pas une ancienne obèse

– Il est Strictement interdit de lire ce contenu si vous faites une taille 36

Les conditions pour accéder a cette article

– Etre une femme

– Etre obèse ou en surpoids

Notez bien : âmes sensibles s’abstenir. Oui ma chronique s’adresse à vous les obèses du monde, les bisounours, les rondes, à toutes celles qui possèdent un physique disgracieux.

Vous les non conformistes par naissance, par grossesse ou par l’avortement de multiples régimes perpétrés qui on échoués, vous les anarchistes sous pression, celles et ceux qui on jadis flirté avec la taille 34/36 ou qui ne l’on jamais connue.

Il faut dire que vous êtes nombreux sur cette planète. L’OMS a enregistré en 2014 plus de 1,9 millions d’adultes en surpoids et selon “Tunisian Health Examination Survey- 2016”, 64,5% des Tunisiens sont en surpoids dont 72,4% sont des femmes et 30% sont obèses, a souligné la ministre de la Santé, Samira Merai

Voilà pourquoi j’ai décidé de m’adresser à vous mesdames, à vous obèses d’hier ou en surpoids aujourd’hui car oui c’est votre saison, c’est l’été, la saison que vous redoutez le plus.

Déjà bien avant le début de cette saison tand attendue par les maigres et redoutée par les gros on vous a saoûlé avec des unes du genre « Comment perdre du poids en 6 étapes ? » ; « Comment se préparer pour l’été ? » ; « 10 conseils pour rentrer dans votre maillot ».

Il faut dire qu’avec vous on ne prend pas de gants on vous traite de tous les noms. D’ailleurs en Tunisie on ne vous montre pas, on a honte de vous. Citez-moi une présentatrice tunisienne obèse. Ne vous donnez pas la peine de chercher, vous n’en trouverez pas.

Pire on vous chasse de la télé, des magazines, des podiums. On vous accorde juste le titre de Miss Ronde de temps en temps sans la présence des médias. « Vivons gros, peut-être heureux et cachés » par contre il suffit de sortir dans la rue pour vous voir.

Souvent vous manquez d’assurance, vous vous cachez derrière de long tissus, des gilets long et amples. Il faut dire que c’est un costume peu avantageux. Ainsi il est simple de vous démasquer. Il faut dire que vous avez tendance à vous maquiller peu et il faut dire que vous vous faites rare dans les soirées, et sur nos écrans télé.

C’est à toi que je m’adresse, la tunisienne, la méditerranéenne, avec des formes généreuse et trop souvent cachées. Il est aussi facile de vous retrouver le plus souvent complexée et en train de « pleurer » ces kilos en trop devant le miroir n’osant point se baigner en bikini, sans short ou cache-maillot qui va avec. L’obèse a peur de se révéler au grand jour en Tunisie.

Venez, on doute

1- Aucun chercheur n’a affirmé que Alyssa, la princesse phénicienne, fondatrice légendaire et première reine de Carthage n’était pas obèse.

2- Aucun scientifique n’a affirmé que les obèses on un quotient intellectuel inférieur par rapport aux maigres.

3- Aucune étude scientifique n’a démontré qu’être obèse est un obstacle dans la vie.

4- On peut être obèse et heureux, l’un n’a jamais empêché l’autre.

Votre antidote, « l’ordonnance »

-Le livre « Eloge de la graisse » d’Olivier Bardolle

-un miroir afin de s’entrainer à se regarder, de préférence nue, X fois par jour. « Il faut le voir pour le croire ».

– Se répéter qu’on est belle tout les jours au moins une fois par jour.

-Osez : la couleur, les formes, les motifs.

Pas besoin d’aller voir un médecin, de voir un diététicien, de changer de régime alimentaire, d’ailleurs même si la science vous propose des solutions vous le savez elles sont temporelles et peu efficaces.

La clé de la réussite vous la détenez, le changement ne peut être opéré que si seulement si vous donnez votre accord, un consentement des plus dignes de ce nom, et que votre cerveau est prêt à recevoir.

Mesdames, à bas la dictature des maigres, à bas le conformisme, à bas les stéréotypes de la beauté. Osez vous révéler belle tunisienne dans le plus simple des habits, le maillot. Enfin, acceptez vous, aimez ce corps, il vous le rendra bien.

SC

Commentaires: