Mehdi Ben Gharbia : « Si Hizb ut-tahrir ne respecte pas le régime républicain, il sera dissous »

Le ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Mehdi Ben Gharbia, a commenté la décision de suspension du parti Hizb ut-tahrir pour une durée d’un mois.

Ben Gharbia a indiqué à Shems fm, que si ce parti ne respectera pas le régime républicain de l’Etat tunisien et ne renoncera pas aux dépassements, la prochaine étape serait la dissolution.

Ben Gharbia a fait savoir qu’il est interdit de créer un parti régional ou adressé pour une seule catégorie des Tunisiens.

Hizb ut-tahrir dénonce une « injustice »

Suite à la décision de suspension de ses activités, le parti Hizb ut-Tahrir a dénoncé une décision « injuste » et « injustifiée » dont il entend faire appel.

« Encore une fois notre parti est ciblé par une suspension injuste et injustifiée juridiquement puisque nous n’avons reçu aucune convocation du tribunal et n’avons pas été appelé à une confrontation avec la partie plaignante », a déclaré Imed Hadouk, responsable de comunication au sein de Hizb ut-tahrir, à l’AFP.

DA

Commentaires:

Commentez...