Tunisie : Adel Almi lance sa traque aux non-jeûneurs

Tunisie : Adel Almi lance sa traque aux non-jeûneurs

Par -

Fidèle à lui-même, le « Cheikh » Adel Almi, a entamé sa traque aux non-jeûneurs, et ce dans un café à l’Ariana. Une vidéo diffusée récemment sur les réseaux, en témoigne.

Almi, soutenu par un huissier notaire, une « nouveauté » dans son modus operandi, a tenté de pénétrer dans un café à l’Ariana, ouvert au matin du premier jour du Ramadan, mais il a été interdit d’accès.

Les mêmes scènes se reproduisent, discussions avec le propriétaire du café et menaces de porter plainte. Selon lui, ouvrir un café pendant les heures de jeûne est une infraction juridique et « religieuse ».

Avant le Ramadan, Adel Almi avait promis une campagne pour traquer les non-jeûneurs. En effet, sur sa page Facebook, Adel Almi avait annoncé le jeudi 18 mai dernier, que durant le mois de Ramadan, une nouvelle campagne contre les non-jeûneurs aura lieu, avec cette fois-ci des poursuites judiciaires.

Le Ramadan dernier, sa « traque » lancée à La Marsa avait fait polémique sur les réseaux sociaux, quand il avait essayé de jouer le policier religieux dans un café de la banlieue-Nord.

C’est sans doute les images que nous voulons plus voir dans un pays postrévolutionnaire. Nous nous demandons également si ce Adel poursuivra ses comportements, surtout avec le silence des autorités.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo