Profonde, ondulante, mythique : La voix de Saliha aux cent visages…

Profonde, ondulante, mythique : La voix de Saliha aux cent visages…

Par -
Saliha

Tour à tour hiératique, flamboyante et ingénue, Saliha occupe une place privilégiée aussi bien au panthéon de la Rachidia que dans la mémoire fascinée des Tunisiens.

Saliha, photographiée, peinte, multipliée… Saliha, part fragile de nous mêmes, tellement entendue, mais trop peu écoutée, confondue avec une ambiance rétro sans que ne se révèle la profonde vibration d’une voix qui fait trembler.

Car Saliha était une Voix; voix ondulante avec soudain des creux profonds et chauds, des raucités saoûles. Voix chantée qui lui ouvrait le corps, dévoilant sa nudité.

Ecouter Saliha dans un chant aroubi et c’est la voix qui monte jusqu’à se casser, comme un corps fracturé, ouvert sur ses secrets.

Saliha, de son vrai nom Salouha Ben Abdelhafidh, avait cette qualité rare d’être émouvante. La maladie l’emporta à l’âge de 44 ans mais son souvenir et son image n’ont jamais cessé de se recomposer.

Née en 1914 près du Kef, elle mourut le 26 novembre 1958 à Tunis. Restent ses chansons qui pour certaines, ont leur origine au dix-huitième siècle ou dans la nuit des temps.

Les chansons de Saliha, sa voix, s’accordent à la mélopée du sang des origines. Et c’est tout dire…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo