Tunisie : La prison pour tous ceux qui harcèlent les femmes

Selon l’avocate Bochra Bel Haj Hmida, le projet de la loi 16 vient d’être voté par la commission des droits et des libertés à l’Assemblée des Représentants du Peuple.

« Vote des articles 17 et 18 du projet de loi de la lutte contre les violences à l’égard des femmes relatifs à la discrimination au niveau des salaires et l’emploi des filles mineurs comme femmes de ménage. Les intermédiaires aussi encourent une peine de prison », a indiqué l’avocate dans un post publié sur sa page Facebook.

Cette loi est destinée à défendre les droits de la femme et à la protéger contre le harcèlement dans les espaces publics avec à la clé, une amende de 500 dinars et 3 mois d’emprisonnement pour harcèlement dans les lieux publics.

La loi votée est également destinée à lutter contre la discrimination salariale et à protéger les filles mineures.

AB

Commentaires:

Commentez...