Weld El 15 condamné en France à la prison ferme pour violences...

Weld El 15 condamné en France à la prison ferme pour violences conjugales et menaces de mort…

Par -
Crédit photo : AFP

Le tribunal correctionnel de Saint-Malo a condamné, ce lundi 15 mai, le rappeur tunisien Weld El 15 à 13 mois et demi de prison ferme pour violences conjugales, menaces de mort, consommation de produits stupéfiants et outrages à agent public.

De son vrai nom Alaaddine Yacoubi, le rappeur exilé en France, où il est installé depuis ses problèmes avec la justice tunisienne, a écopé d’une peine d’emprisonnement mais a également été condmané à cinq mois de sursis, qui inclut la révocation de deux sursis prononcés en 2015 et 2016 pour violence sur conjoint et consommation de drogues. Cette peine est assortie d’une mise à l’épreuve de 12 mois. Il devra en outre suivre des soins psychologiques liés à sa consommation de drogues.

Weld El 15 avait été interpellé le 29 mars après être entré par effraction au domicile de son ex-conjointe et proféré des menaces de mort. Il avait été placé en détention provisoire pour violences conjugales.

Il risquait même l’expulsion de France à cause de ses liens avec un autre rappeur mort au djihad en Irak, Emino, en novembre 2016. Des liens qui inquiètaient la préfecture d’Ille-et-Vilaine (Bretagne) faisant appel, jeudi, d’une décision de la justice administrative favorable au rappeur tunisien.

En Tunisie, Weld El 15 a déjà été condamné à deux ans de prison ferme en 2013 pour outrage à la police dans une de ses chansons, il avait bénéficié d’une réduction de peine à six mois avec sursis, mais la procédure n’est pas close.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo