Un responsable belge propose de renvoyer une partie des migrants africains en...

Un responsable belge propose de renvoyer une partie des migrants africains en Tunisie

Par -
Crédit photo : Photo News

Le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration Theo Francken a déclaré hier jeudi 11 mai 2017 que l’Union européenne ne devrait pas accepter l’entrée de migrants africains qui payent les contrebandiers pour pouvoir traverser la mer Méditerranée, mais devrait plutôt les renvoyer.

« Nous devons régler cela en étant clair: acheter un « billet » sur une embarcation ne vous donne pas libre accès au continent européen.[…] Le système actuel est inhumain, et il permet aux réseaux internationaux d’organisations criminelles de s’enrichir via les passeurs de migrants au détriment de milliers de personnes qui meurent en traversant la mer », a déclaré Farken dans une interview accordée à Reuters, soulignant que ses propos se réfèrent à tous les Africains – Nord-africains et subsahariens.

Francken a déclaré que l’Europe devrait être plus sévère quant à l’application des lois humanitaires et que les personnes interceptées en mer devraient être retournées d’où elles venaient ou transférées vers d’autres pays africains comme la Tunisie, le Maroc, l’Egypte et l’Algérie.

« Faites ça pendant deux semaines et le flux s’arrêtera tout de suite. Les migrants ne payeront pas des milliers d’euros pour finir en Tunisie, en Egypte ou au Maroc », a-t-il ajouté.

A noter qu’environ 50 000 personnes ont traversé la Méditerranée vers l’Europe depuis le début de l’année.

Rappelons que la Tunisie avait refusé l’idée de Berlin sur la possibilité d’ériger des camps, sur son sol, pour accueillir des migrants sauvés au cours de leur traversée de la Méditerranée depuis la Libye.

I.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo