Une enseignante accuse la police d’agression sauvage… La police réplique avec une...

Une enseignante accuse la police d’agression sauvage… La police réplique avec une vidéo !

Par -

Il y a une semaine (le 1er mai), une professeure rapportait sur sa page Facebook, ses démêlées avec des policiers devant l’ambassade des Etats-Unis aux Berges du Lac II et accusait sept agents de l’avoir insulté, frappé et volé.

« Il y a deux jours, à 20h, j’ai été victime de violence de la part d’une bande de (…) sept agents de polices armés devant l’ambassade Américaine au Lac 2. Ils m’ont insulté, frappé et filmé avec leurs téléphones, la robe déchirée. Je n’ai pu que crier à haute voix. On m’a pris mon sac à main, volé mon téléphone et ma montre. Après, au poste de police du Lac 1, le chef en personne m’as mis les menottes dans son bureau (…) »

Sauvagement agressée par les forces de l’ordre ?

Samia Saadi est enseignante universitaire. Selon son témoignage sur les ondes de Shems FM, elle conduisait sa voiture, vendredi 28 avril 2017, accompagnée de son amie et s’est trompée de chemin au niveau de l’ambassade des Etats-Unis car elle n’a pas remarqué les barrages sécuritaires alors un policier lui a demandé gentiment de reculer.

« Je suis revenue, mais un autre agent de police m’a fait signe de m’arrêter et m’a pris les clés de la voiture, m’a frappé violemment et m’a insulté sous prétexte que je ne devais pas passer par là mais ce qui l’a énervé le plus c’est quand j’ai reçu un appel d’un ami et je lui ai dit que je me suis faite arrêter »

Toujours selon Samia Saadi, des policiers lui ont déchiré sa robe et l’ont agressé jusqu’à ce qu’elle perde conscience et quand elle a rouvert les yeux, elle s’est rendu compte que les agents de police étaient en train de la prendre en photo alors qu’elle était presque nue.

Les forces de l’ordre donnent leur version

Toutefois les agents qui l’ont agressée ont été entendus par le chef de police qui leur a demandé un certificat médical qui prouve que ce sont eux qui ont été agressés par la femme. L’enseignante a posté des photos de son agression sur sa page Facebook et annonce avoir porté plainte auprès du procureur de la République, tout en niant qu’elle soit en état d’ivresse.

Or une vidéo des forces de l’ordre vient d’être diffusée sur les réseaux sociaux suite aux accusations d’agressions qui visent les policiers présents ce soir-là. Cette vidéo donne une autre version des faits puisqu’on voit la professeure agresser verbalement les unités des forces de l’ordre.

Lien de la vidéo

AB

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo