Disparue depuis deux siècles, Bab Al Djazira était l’une des plus anciennes...

Disparue depuis deux siècles, Bab Al Djazira était l’une des plus anciennes portes de Tunis

Par -
Crédit photo : Nachoua

Orientée vers le Cap Bon, Bab Al Djazira est l’une des plus anciennes portes de Tunis. Elle tire son nom du terme « Al Djazira » qui désigne en arabe la presqu’île du Cap Bon.

Cette porte est ainsi signalée par El Bekri qui, au onzième siècle, la décrit comme celle qui était empruntée par les voyageurs se dirigeant vers Kairouan et le sud du pays.

C’est au niveau de l’actuelle rue des Teinturiers que débouchait cette porte, l’une des plus anciennes de Tunis. Bab Al Djazira a diparu au milieu du dix-huitième siècle au profit de Bab Alioua qui la précédait et faisait partie de l’enceinte extérieure de Tunis.

C’est en effet Bab Alioua qui allait devenir le rempart de Tunis dans la direction du sud. Cette porte est aussi très ancienne et son nom proviendrait d’une tour de guet qui la surmontait.

Bab Alioua était aussi nommée porte des Caravanes car c’est ici qu’arrivaient les convois en provenance de l’intérieur du pays et aussi des pays lointains.

L’importance grandissante de Bab Alioua, la porte à la fontaine et au borj légendaires, allait entraîner la disparition de Bab Al Djazira.

D’abord élargie aux premières années du Protectorat français, cette porte sera ensuite démolie et ses dernières traces disparaîtront dans les années soixante lors de l’aménagement du Pont de Carthage.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo