Deux pages d’un exemplaire du Coran bleu de Kairouan, mises aux enchères chez Christie’s

Crédit photo GulfNews

Deux pages rares probablement issues du Coran bleu seront mise en vente aux enchères par une entreprise britannique.

Christie’s, maison de vente aux enchères basée à Londres, a annoncé que ces artefacts distinctifs comportent une calligraphie d’or sur du vélin bleu et ont été entrepris au 9ème siècle, très probablement en Tunisie pour une personnalité très riche.

Sara Plumbly, chef du département islamique à Christie’s, a déclaré à Gulf News que ces pages « proviennent des toutes premières versions du Coran, de certains des manuscrits privés les plus importants ».

Selon les recherches réalisées par la maison de vente aux enchères, l’inventaire de la bibliothèque de la Grande Mosquée de Kairouan mentionne des manuscrits copiés en or sur des vélins teints de bleu foncé, d’où leur quasi-certitude de l’origine tunisienne de ces pages.

« La couleur bleue foncée était largement utilisée dans les manuscrits byzantins impériaux » a indiqué l’entreprise, soulignant que l’origine et la provenance de ce manuscrit devenu iconique a été débattue durant dernier siècle.

Les feuillets seront donc mis en vente ce jeudi 27 avril, à Londres. Christie’s a estimé la valeur des ces artefacts de 100.000 à 150.000 livres britanniques, soit entre 317.000 et 475.000 dinars tunisiens.

A noter que le Coran bleu de Kairouan, dont la plus grande partie se trouve au musée du Bardo, est l’une des plus célèbres œuvres de l’Islam. En 2012, la maison Christie’s a mis aux enchères un feuillet issu de ce manuscrit avec une valeur estimée entre 350.000 et 600.000 dinars.

I.B.

Commentaires:

Commentez...