Lamia Zribi : « Il n’y a aucune raison nécessitant la dépréciation du dinar »

Commentant la vague d’indignation induite par ses déclarations, la ministre des Finances Lamia Zribi est revenue sur l’affaire de dépréciation du dinar.

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 25 avril 2017, la ministre a expliqué qu’elle est victime d’une campagne de dénigrement et que des propos lui ont été imputés. « Je n’ai même pas évoqué ce sujet », s’est elle exprimée.

Selon elle, il n’y a aucune raison pour que le dinar tunisien fait face à une dépréciation et une baisse encore plus considérable par rapport à l’euro.

Elle a ajouté que la valeur actuelle du dinar est de 2,4 euros soit la même valeur d’avant le 20 avril.

Rappelons que l’ex-ministre des Domaines de l’État et des Affaires foncières, Hatem El Euchi a appelé la ministre des Finances Lamia Zribi à présenter sa démission.

D’après El Euchi, Lamia Zribi a oublié qu’elle était ministre des Finances en donnant des déclarations, annonçant une dévaluation prochaine du dinar ce qui a eu des conséquences catastrophiques sur le cours du dinar.

Le déficit est passé de 63 à 70% du PIB et je crains qu’on arrive à la situation grecque, a-t-il posté sur son compte Facebook pointant du doigt l’évasion fiscale et la corruption.

DA

Commentaires:

Commentez...