L’ex-conseiller de Trump met en garde : « Les islamistes tentent d’ébranler à nouveau la Tunisie »

Walid Phares

Les autorités américaines semblent être extrêmement concernées par la situation en Tunisie, qu’elles suivent de très près.

Dans un post publié sur sa page Facebook, Walid Phares, ancien conseiller du président américain Donald Trump, a indiqué que des informations sont parvenues aux Etats-Unis concernant des tentatives de renversement du gouvernement démocratiquement élu en Tunisie.

« Nous avons été informés des tentatives en cours des islamistes tunisiens de renverser le gouvernement séculier démocratiquement élu à Tunis en coordination avec les factions islamistes libyennes à Tripoli. Si les rapports sont confirmés, ce serait un défi majeur pour les modérés dans le pays et l’Afrique du Nord, et donc aux États-Unis », a-t-il annoncé.

L’ex-conseiller aux affaires étrangères de Donald Trump a ensuite partagé la chanson « Enti Sout », produite en 2011 juste avant les élections, avec pour commentaire : « En solidarité avec la société civile tunisienne alors qu’elle fait face à l’extrémisme qui tente d’ébranler son pays à nouveau ».

Les Etats-Unis en pleine « guerre » contre l’islamisme

Les propos de Walid Phares viennent au moment où les Etats-Unis ont lancé la plus puissante bombe non-nucléaire contre des tunnels utilisés par des terroristes en Afghanistan, où au moins 36 terroristes de Daech ont été tués.

« A la suite du bombardement, des repaires stratégiques de Daech et un complexe profond de tunnels ont été détruits », a annoncé le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

I.B.

Commentaires: