Frappe américaine en Syrie : L’UGTT dénonce une attaque « barbare » contre un pays souverain

Crédit photo : Reuters

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 7 avril 2017, l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a condamné les frappes américaines contre une base aérienne de l’armée syrienne menée, aujourd’hui à l’aube, avec 59 missiles de croisière Tomahawk, qualifiant cette attaque de « barbare et d’atteinte manifeste à la souveraineté du pays ».

L’UGTT a appelé dans un communiqué toutes les parties étrangères à faire cesser l’agression contre la Syrie et à évacuer ses territoires, estimant que ce qui se passe dans ce pays est « un conflit interne qui ne saurait se résoudre que par des moyens politiques », rapporte l’agence TAP.

L’organisation syndicale a également condamné l’attaque chimique qui a causé la mort d’enfants, de femmes et de personnes âgées, mettant l’accent sur la nécessité d’ouvrir une enquête internationale indépendante pour dévoiler toute la vérité.

L’UGTT a, en outre, appelé le forces démocratiques et la société civile internationale à faire pression sur les opposants du régime syrien pour cesser de financer la guerre civile en Syrie ainsi que le transfert d’armes vers ce pays.

Elle a, par ailleurs, mis en garde contre « la politique d’exportation de terroristes d’un pays arabe à un autre dans le seul objectif de semer la destruction », appelant les autorités tunisiennes à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger le pays de l’infiltration terroriste.

L’attaque américaine contre une base de l’armée syrienne perpétrée jeudi 6 avril 2017 a surpris le monde, même les plus grands responsables, et continue de susciter des réactions sur le plan internationale.

Washington défend les frappes qui viennent « en réaction à l’attaque chimique sur Khan Cheikhoun », imputée au régime syrien. Des frappes qui, selon le gouverneur de la ville de Homs, Talal Barazi, ont fait au moins cinq morts et sept blessés.

Commentaires:

Commentez...