Grève sectorielle à Tataouine : Les sociétés pétrolières à l’arrêt

El Borma

Les employés des sociétés pétrolières installées dans la région de Tataouine ont entamé, ce mercredi 5 avril, une grève générale sectorielle, annonce l’Agence TAP.

Ce mouvement de protestation intervient en signe de solidarité avec les ouvriers licenciés par une entreprise pétrolière canadienne opérante dans la région.

Prévu le 16 mars dernier, cette grève a été reportée au 5 avril courant dans l’espoir de parvenir à une solution après la tenue de trois séances de négociations entre des représentants de la société canadienne et de l’Union régionale du travail de Tataouine.

Par ailleurs, et malgré la visite d’une délégation ministérielle hier à Tataouine, les protestations se sont poursuivis aujourd’hui dans la ville où les routes demeurent bloqués ce qui a entravé la circulation et empêché plusieurs élèves de rejoindre leurs écoles.

Rappelons que la grève et l’arrêt de la production dans les champs de la région a été décidée en guise de revendication quant à la réhabilitation de 24 agents licenciés de la société Winstar et la dégradation de la situation à la société Winstar.

Notons que les employés de Winstar Tunisia BV, société pétrolière canadienne basée à Chouich et El-Borma, ont déjà observé un sit-in de protestation, en septembre dernier en raison de la non-application par la société des accords signés avec l’union régionale du travail à Tataouine.

Winstar avait par ailleurs suspendu, le 10 janvier 2017, son activité de production à Chouich. Accusée de plusieurs infractions, de ne pas vouloir participer au développement de la région et d’avoir renvoyé 15 employés de manière arbitraire, la société a vu sa production baisser à Chouich et El Borma.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...