Tunisie : Quand les imams déclarent la guerre à l’alcool !

Ridha Jaouadi

El Jem, Msaken et maintenant Sfax, la vente d’alcool est devenue le prétexte des imams pour revenir sur le devant de la scène.

Après El Jem ou manifestations et affrontements ont eu lieu suite à la réouverture d’un point de vente de boissons alcoolisées ; après Msaken qui se prépare à « protester » contre un point de vente d’alcool, c’est le tour de Sfax.

Si à Msaken, c’est l’imam Bechir Ben Hassen qui s’est chargé de la « propagande » anti-alcool, à Sfax, un autre imam radical, lui a emboité le pas. Il s’agit du très controversé Ridha Jaouadi, limogé de son poste d’imam.

Et pourtant, ce dernier a publié sur sa page Facebook un message qui appelle à la mobilisation contre la vente d’alcool dans la capitale du sud. « La délinquance qui augmente, les mœurs qui se détériorent, les familles qui se désintègrent, etc. à Sfax sont les conséquences de la vente de boissons alcoolisées que ce soit dans les points de ventes autorisés ou au marché noir », a-t-il souligné.

Ridha Jaouadi est connu pour son fanatisme religieux.  Même s’il n’incite pas directement à la violence mais plutôt à la mobilisation, ce qui s’est passé à El Jem laisse présager le pire. Des imams qui exploitent la fibre religieuse sur les réseaux sociaux ont-ils une immunité par rapport à la loi ?

Ridha Jaouadi a d’ailleurs été révoqué en octobre 2015 sur fond de malversation de fonds en rapport avec la mosquée Sidi Lakhmi.

AB

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...