Attaque d’Orly : Et si on arrêtait de dire que l’assaillant est...

Attaque d’Orly : Et si on arrêtait de dire que l’assaillant est Tunisien ?

Par -
Crédit photo : Le Parisien

Il est né en France, et a vécu toute sa vie en France, mais certains médias continuent quand même de lui attribuer la caractéristique d’être « tunisien ». Et si on arrêtait cet amalgame qui s’installe après chaque attentat ?

Comme pour le cas d’Anis Amri, auteur de l’attaque de Berlin, Zied Ben Belgacem, assaillant de l’attaque d’Orly est décrit par plusieurs sites et médias comme uniquement « tunisien », alors que ce n’est vraiment pas le cas.

Anis Amri était bel et bien tunisien, mais comme l’avait déjà indiqué le Chef du gouvernement Youssef Chahed, sa radicalisation n’a pas eu lieu en Tunisie, mais plutôt dans les prisons italiennes.

Natif de Paris, Zied Ben Belgacem a étudié en France et depuis son jeune age, avait un dossier juridique bourré de délinquance et de condamnations. Le Parisien indique il s’est radicalisé entre 2011 et 2012 alors qu’il était détenu à la maison d’arrêt d’Osny puis à celle de Liancourt. Jusque là, la Tunisie n’en a rien à faire.

Selon les propos de son père recueillis par Europe 1, Zied Ben Belgacem n’a jamais été un pratiquant, et n’a jamais fait la prière. Selon lui, l’alcool et le cannabis ont conduit son fils à agresser les policier au Nord de Paris, puis à mettre en oeuvre l’attaque d’Orly contre les trois militaires. La Tunisie n’a toujours aucun lien dans l’affaire.

Pourquoi alors on continue, même dans certains médias tunisiens, de rappeler ses origines tunisiennes ?

Stigmatisation pure et dure de la Tunisie

Dans une déclaration accordée à Shems fm, le président de la Fédération de l’hôtellerie Khaled Khalfallah a fait savoir que l’assaillant n’a aucun lien avec la Tunisie, et qu’à chaque fois on porte atteinte à cette dernière.

« Je ne pense pas que lorsqu’on parle de Benzema ou de Zidane on dit « les joueurs d’origine algérienne ». Les Français n’évoquent également pas les origines hongroises de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. […]

Donc si X ou Y commet un crime, cela ne concerne que lui, et ne concerne ni la Tunisie ni les Tunisiens. Zied Ben Belgacem est tout simplement un citoyen Français », a-t-il souligné.

I.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo