Tunisie : Symbole de la lutte contre la censure, le 404Lab en...

Tunisie : Symbole de la lutte contre la censure, le 404Lab en danger !

Par -
404Lab | Crédit Photo : Abdelkarim Benabdallah

Lancé en 2013 par Moez Chakhouk, actuel PDG de La Poste tunisienne, le 404Lab, cette cave qui symbolise la censure pratiquée sous le régime de Ben Ali, semble aujourd’hui en danger. Retour à la censeure ou simple affaire administrative? En voici les détails.

L’accès à cette cave, dans les locaux de l’agence tunisienne d’internet, était totalement libre pour les cyber-activistes, les hackers et les internautes, mais depuis une année, place aux difficultés et aux empêchements. Réservation par mail, Impératif de présenter une carte d’identité et installation de caméras de surveillance, les conditions sont désormais plus difficiles pour y accéder, selon Abelkarim Benabdallah un activiste qui nous explique davantage.

En effet, depuis une année la communauté des internautes, se trouve sous les caméras de surveillance installées dans cette salle, très ordinaire en matière d’équipements informatiques, mais d’une valeur symbolique notable, puisque sous ce toit, c’était le cœur de la censure sous l’ancien régime de Ben Ali.

Malgré les promesses faites par l’ancien ministre des TIC Noomen Fehri, qui assuré que cet espace restera toujours ouvert, les conditions pour y accéder s’endurcissent.

Notons que d’innombrables groupes d’internautes comme Carthagina, BIL, SMC et Clibre Hackerspace prenaient part aux activités de ce Lab.

En tout cas, pour cette communauté, ces décisions sont considérées comme étant de la censure proprement dite, l’ATI doit des explications pour ces jeunes…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo