Dar Almadanya pour la Connaissance, inaugurée à Sousse

Dar Almadanya
Photo d’illustration

Quatre mois après l’inauguration de Dar Almadanya pour La Connaissance à Tataouine, l’initiative qui a connu un succès retentissant auprès de la population locale et notamment les jeunes, le ministre de l’Education, Monsieur Néji Jalloul, inaugure ce mardi 28 février 2017 le second centre du livre et des recherches et qui s’appellera Dar Almadanya Pour La Connaissance à Sousse, et ce en présence de Mr Lotfi Maktouf Président d’Almadanya.

Ce centre est situé à Souk Lahad, entouré de toute une série d’établissements scolaires et universitaires, dont l’Institut Supérieur des Sciences Appliquées de Technologie, le lycée Elkafif et l’école primaire Assad Ibn Alfourat.

« L’inauguration de Dar Almadanya à Sousse, après celle de Tataouine et qui a eu lieu en octobre dernier apporte le témoignage de la pertinence de la coopération entre la société civile et l’État. », a déclaré Mr Néji Jalloul, ministre de l’Education.

Des livres et des ordinateurs

À cette occasion, Mr Lotfi Maktouf a déclaré que : « Dar Almadanya se situe au centre d’une forte concentration d’élèves et d‘étudiants qui ne demandent qu’à accéder à des lieux d’échange et à des outils de recherche et de connaissance ; non seulement dans leurs propres domaines d’études mais dans un objectif plus large de culture générale et d’ouverture à d’autres domaines ». C‘est précisément à cette population estudiantine que l’offre de Dar Almadanya est en effet destinée.

Tout comme pour Dar Almadanya Tataouine, l’immeuble de Dar Almadanya Sousse a été mis à disposition de la Fondation Almadanya en vertu d’une convention signée entre le ministère de l’Education et Almadanya. C’est toujours en vertu de cette même convention que la Fondation s’engage à fournir le centre de milliers de livres, à l’équiper de dizaines d’ordinateurs et à gérer à sa charge, les salles de lecture, les salles d’informatique et les espaces culturels. L’accès est ouvert et gratuit à toutes et à tous.

25.000 titres

Almadanya a équipé le centre de Sousse de plus de 25.000 titres en arabe, français et anglais et autres diverses langues comme l’allemand et l’espagnol. À ce propos Lotfi Maktouf ajoute : « Je renouvelle notre gratitude et nos remerciements à l’illustre librairie Suisse Payot et à son dynamique président Mr Pascal Vandenberghe, qui a fait de nos rêves une réalité et grâce à qui, des centaines de milliers de livres nous sont remis pour équiper nos bibliothèques et nos divers coins de lecture partout en Tunisie »

Ouvert au public non-voyant

La particularité de ce centre par rapport à celui de Tataouine est qu’il est ouvert au public non-voyant. En effet, le centre étant mitoyen au lycée Elkafif et l’école primaire Ennour des malvoyants, Almadanya a saisi l’occasion pour que Dar Almadanya ouvre ses portes et ses espaces à ces élèves non-voyants. Ainsi, Le centre est équipé de jeux pour malvoyants et d’une bibliothèque sonore, et ce en coopération avec la bibliothèque sonore de la Suisse Romande.

Riche de trois autres clubs (un club de théâtre animé par Mr le Professeur Mohamed Doghmane, un club de cinéma animé par Mr Sendy Zardi et un club de calligraphie animé par le Professeur Fraj Brahim) et deux salles de jeux d’esprit, Dar Almadanya Pour La Connaissance De Sousse se considère comme un véritable centre de culture et de loisirs.

Ce centre abrite en plus, une salle d’impression, là où, en collaboration avec le lycée Elkafif et une association des malvoyants, des livres en braille seront imprimés.

18.000 titres à Tataouine

Il est à rappeler que Dar Almadanya à Tataouine a été inaugurée le 5 octobre 2016. Ce centre compte 18.000 titres en trois langues différentes, deux grandes salles d’informatique et une salle de jeux d’esprit. Ainsi il a été considéré comme la plus grande bibliothèque scolaire en Afrique du Nord.

Depuis son inauguration, le centre de Tataouine a enregistré la visite de 25.000 jeunes, soit en moyenne une classe par jour. Des excursions sont organisées pour lycéens, collégiens et écoliers dans un rayon de plus de cent kilomètres.

AB

Commentaires: