Consommation de drogues : Aucune arrestation jusqu’à l’adoption d’une nouvelle loi

cannabis-zatla

La conseillère à la présidence de la République, Saïda Garrache, a indiqué ce lundi 20 février 2017, que le président Beji Caid Essebsi peut suspendre l’application de la loi 52, relative à la consommation de drogues. Cela implique qu’il n’y aura pas d’arrestations jusqu’à l’adoption d’une nouvelle loi.

Garrache a fait savoir, sur les ondes de Shems fm, que les députés devraient « ne pas hésiter à accélérer l’adoption de la nouvelle loi. »

Rappelons que, lors de l’interview accordée à la chaîne Nessma TV, et concernant la polémique qui entoure depuis des années la loi 52, le président de la République Béji Caid Essebsi s’est dit contre la peine de prison dans cette affaire, notamment s’il s’agit de jeunes Tunisiens emprisonnés pour avoir fumé un joint pour la première fois.

Le président a indiqué avoir présenté un projet de loi pour amender la loi 52, depuis un an, mais ce projet est toujours bloqué.

Une réunion entre le président de la République, le Chef du gouvernement, le président de l’ARP et les ministres concernés sera tenue bientôt pour discuter du projet de loi.

I.B.

Lire aussi :

Commentaires: