Depuis des siècles, en haut du Bou Kornine, ce temple regarde la...

Depuis des siècles, en haut du Bou Kornine, ce temple regarde la baie de Tunis

Par -
Djebel Bou Kornine - (Crédits à Habib M’henni / Wikimedia Commons)
Djebel Bou Kornine – (Crédits à Habib M’henni / Wikimedia Commons)

En haut du Bou Kornine, le regard embrasse à la fois la plaine de Mornag et le rivage méditerranéen.

Du petit col qui se trouve entre les deux sommets du djebel, le regard découvre aussi la belle ville de Hammam-Lif, l’antique Naro punique, devenue l’Aquae Persianae des Romains puis le Hammam Al Jazira des arabes.

Ce n’est que plus tard que les lieux prendront le nom arabe de Hammam el Enf et accueilleront le pavillon beylical de Ali Pacha au dix-huitième siècle.

Mais revenons aux sommets du Bou Kornine. Le premier est élevé de 496 mètres et le second culmine à 576 mètres.

Sur le sommet le plus élevé, à l’époque punique, se trouvait une aire dédiée à Baal Karnine, le dieu aux deux cornes.

Ce sanctuaire devint sous les Romains dédié à Saturnus Balcaranensis, autrement dit un Saturne punicisé, témoin d’extraordinaires métissages entre les divinités antiques.

En ces lieux qui dominent la baie de Tunis et sont constitutifs de son image même, les vestiges d’un autel et de stèles votives ont été découverts qui nous renseignent sur le caractère sacré de cette montagne du Bou Kornine.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo