Dubaï à la rencontre de son passé bédouin

Dubaï à la rencontre de son passé bédouin

Par -
dubai_2
Fresque du Norvégien Martin Whatson (photo – Nezar Balout/AFP)

L’ultra-moderne Dubaï célèbre, ce vendredi 17 février, son passé bédouin par d’immenses fresques illustrant la simple vie de l’Emirati traditionnel, et ce, au cœur du quartier Satwa, à l’ombre de ces gratte-ciels vertigineux.

La rue du 2 décembre à Dubaï ( photo - Nezar Balout/AFP)
La rue du 2 décembre à Dubaï ( photo – Nezar Balout/AFP)

Les peintures du Dubai Street Museum ont changé le visage de la ville aux centres commerciaux gigantesques. L’heure est aux amateurs de l’art urbain et aux nostalgiques de l’ancien Dubaï.

 

L' émirati Ashwaq Abdullah rend hommage aux fondateurs des Emirats arabes unis (photo - Nezar Balout/AFP)
L’ émirati Ashwaq Abdullah rend hommage aux fondateurs des Emirats arabes unis (photo – Nezar Balout/AFP)

Seize artistes de rue, dont le Tunisien The Inkman, réputé pour ses fresques calligraphiques, sont venus pour interpréter le thème « le passé ».

Il faut savoir que le choix de ce quartier pour un tel événement n’est pas le résultat d’un concours de circonstances. Satwa, la ville au passé bédouin, est aujourd’hui abritée par une majorité d’ouvriers venus des quatre coins du monde.

Graffiti du Lituanien Ernest Zacharevic ( photo - Nezar Balout/AFP)
Graffiti du Lituanien Ernest Zacharevic ( photo – Nezar Balout/AFP)

A force d’embrasser les cultures du monde, le passé bédouin de Satwa ne se reconnait plus dans l’espace public.

Ces fresques majestueuses rappellent, à chaque instant, les visiteurs de la ville de son ancien paysage désertique et de sa culture bédouine.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo