Petrofac menace de poursuivre l’Etat tunisien en justice

Petrofac

Toujours bloquée, la société pétrolière Petrofac passe à la vitesse supérieure. Le directeur général de Petrofac, l’australien Robert Guewkes sera de nouveau à Tunis au début de la semaine prochaine.

Dans son programme, une rencontre avec la ministre des Energies et des mines Hela Cheïkhrouhou.

Cette rencontre semble cruciale puisque Guewkes appellera le gouvernement Tunisien à assumer ses responsabilités quant aux arrêts répétitifs des activités de la société et les pertes qui en ont découlées.

La société menace de quitter officiellement la Tunisie et de poursuivre en justice l’Etat Tunisien qui n’a pas respecté l’accord conclu.

Rappelons qu’une réunion a eu lieu le 19 décembre 2016 entre des représentants du gouvernement et les représentants de l’administration de la société britannique Petrofac. Le PDG de Petrofac s’est déplacé de Londres à Tunis pour suivre l’évolution de ce dossier.

Une famille bloque Petrofac ?

En décembre, le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi avait indiqué que le blocage et l’arrêt de la production des champs pétroliers sont causés par une famille qui n’a rien à voir avec la société.

Le ministre avait expliqué qu’un jeune de la région proteste, avec des membres de sa famille, contre le refus de financement de son projet, en bloquant la route liant Petrofac au port, qui est d’ailleurs la seule route permettant l’entrée et la sortie de l’île.

I.B.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...