Le « souk » tunisien pour contrer l’idéologie de Trump !

Crédit photo : David Mendez.
Crédit photo : David Mendez.

« Le Souk » est l’idée pure et dure d’un tunisien résident aux Etats-Unis…

Adnen Marouani et son épouse ont décidé de lancer un projet assez original : Un magasin à Manhatten Beach, une ville dans le comté de Los Angeles, qui vend les produits des artisans tunisiens.

Ouvert en 2016, le « Souk » propose de la céramique faite à la main, des tapis, des services à table et des vêtements. Une gamme complète de produits tunisiens fabriqués à la main qui visent à initier les clients à la culture de la Tunisie, ainsi que ses produits,

Mais depuis l’élection de Donald Trump, le couple semble plus déterminé que jamais à soutenir les femmes artisanes en Tunisie, mais aussi en Cisjordanie.

« La nature des femmes est différentes là-bas. Elles sont généralement dans les coulisses … Je voulais apporter leur passion ici », a déclaré Lenora, épouse de Adnen. « Je voulais promouvoir les femmes, les mettre sur le piédestal … Je sens que si on leur donne des chances égales, elles pourraient vraiment fleurir. »

« Je me souviens de la première fois que je suis allée en Tunisie, j’étais là pendant trois mois et je suis tombé amoureuse », a déclaré Lenora. « Les procédés artisanaux sont étonnants – tout est fait à la main, tissé à la main, peint à la main, avec une attention aux détails et une passion mis dans chaque produit. »

Le Souk semble aller directement à l’encontre de la philosophie de Trump, en donnant la priorité à la fois aux femmes et à la coopération entre les gens de toutes les religions et ethnicités, souligne Lenora.

Parmi les produits qu’elle a lancés, un oreiller fabriqué par la mère d’Adnen, Zina.

« Chaque couleur et modèle était un reflet de ce qu’elle sentait en ce moment; C’était sa forme d’art et de créativité », a déclaré Lenora au Easy Reader News. « Elle est inspirante, comme toutes les femmes là-bas… mais elles n’ont pas les mêmes droits. Elles y arriveront, j’ai de l’espoir. »

Selon elle, Le Souk est là pour aider à fournir cet espoir, offrant une résistance grâce à l’autonomisation.

« La seule façon de passer à travers cela est ensemble, nous ne pouvons pas simplement être en colère », a déclaré Lenora. « Nous devons changer et secouer cela, et le mouler en une action positive. »

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...