Affaire Chokri Belaid : une guerre de longue haleine

Affaire Chokri Belaid : une guerre de longue haleine

Par -

ChokriLors de la commémoration du 4ème anniversaire de l’assassinat de Chokri Belaid, sa veuve et présidente de la Fondation Chokri Belaid contre la violence, Basma Khalfaoui, a deploré les tentatives de masquer la vérité sur l’assassinat de son mari affirmant qu’elle continuera à faire pression sur le gouvernement et le Parlement pour faire avancer cette épineuse affaire.

Elle a regretté, par ailleurs, que la justice, après trois ans d’enquête, se trouve toujours incapable de dévoiler toute la vérité sur cet assassinat politique. Les investigations y afférentes semblent « superficielles » a-t-elle affirmé avant de préciser que la dernière chance pour prouver l’indépendance de la justice tunisienne est de changer le fameux juge d’instruction n°13.

De son côté, Salah Belaid, père du martyr, n’a pas manqué de montrer du doigt le parti Ennahdha comment étant, en dernière analyse, le responsable du meurtre de son fils, quoique la justice n’ait pas encore prononcé son dernier mot.

“Nous sommes persuadés que ce parti est directement impliqué dans l’assassinat de mon fils, à travers le discours de haine adopté par nombre de ses dirigeants contre Chokri Belaid” a-t-il déclaré avant de conclure que « tôt ou tard la vérité sera dévoilée, la justice suivra son cours et toutes les parties impliquées seront jugées”.

Rappelons-le, la balle est, depuis un moment, dans le camp de la justice, une justice qui peine à faire son boulot comme il se doit compte tenu de la sensibilité de l’affaire et de la pression à laquelle les juges sont exposés.

AA

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo