En réponse à Trump, Starbucks promet d’embaucher 10.000 réfugiés

En réponse à Trump, Starbucks promet d’embaucher 10.000 réfugiés

Par -

starbucks

Le patron de la célèbre chaîne de coffee shops Starbucks, Howard Schultz, a annoncé que sa compagnie compte recruter 10.000 réfugiés dans les cinq ans à venir.

Les nouvelles recrues seront des personnes ayant fui les guerres et les discriminations dans les 75 pays où sont présents les cafés Starbucks.

Howard Schultz a également annoncé que les premiers réfugiés qui seront recrutés aux Etats-Unis sont des personnes qui ont travaillé comme interprètes ou autre au profit de l’armée américaine.

Google, Facebook, Apple, Microsoft… La Silicon Valley s’oppose à Trump

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg a rappelé, dans un post publié sur sa page officielle, que lui et sa femme sont des enfants d’immigrés, et que les Etats-Unis sont un pays d’immigrés. « Nous devons garder ce pays sûr, mais nous devrions le faire en nous concentrant sur les gens qui représentent une réelle menace », a-t-il écrit.

Le créateur du réseau Twitter, Jack Dorsay, a également dénoncé la politique de Trump, de même pour le PDG d’Apple, Tim Cook, qui a indiqué que l’emblématique entreprise n’existerait pas sans immigrés, vu que son fondateur Steve Jobs, est le fils d’un immigré syrien.

Sundar Pichai, PDG de Google et Brian Chesky, fondateur de Airbnb, sont eux aussi monté au crèneau contre le décret de Donald Trump. Chesky a annoncé sur son compte Twitter que Airbnb fournit des logements gratuits aux réfugiés et à tous ceux qui ne sont pas autorisés aux États-Unis. « Contactez-moi si besoin urgent de logement », a-t-il appelé.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo